Les 12 et 13 octobre 2017, École nationale de police du Québec

Jeudi 12 octobre :
7 h 30Inscription
8 h 30 à 9 hCérémonie d’ouverture
9 h à 10h15Plénière 1
Stratégies proactives : L’alliance de la résolution de problème
et de « l’intelligence led policing » – SPAL
10h15 à 10 h 45Pause et visite des exposants
10 h 45 à 12 hPlénière 2
Regard sur la légalisation du cannabis à des fins récréatives :
Facteurs à considérer – SQ
12 h à 12 h 30Plénière 3
Présentation du nouveau site internet du Réseau Intersection
12 h 30 à 13 h 30Dîner
13 h 30 à 14 h 45Ateliers multiples 1 à 7
14 h 45 à 15 h 15Pause et visite des exposants
15 h 15 à 16 h 30Ateliers multiples 1 à 7
17 h 15 à 18 h 30Cocktail
18 h 30Souper et remise des Prix Intersection / MSP 2017
Vendredi 13 octobre :
8 h à 9 h 15Ateliers multiples 1 à 7
9 h 15 à 9 h 45Pause et visite des exposants
9 h 45 à 11 hAteliers multiples 1 à 7
11 h 15 à 12 hPrésentation des lauréats des Prix Intersection / MSP 2017
Faits saillants du séminaire 2017
Allocution de fermeture
12 hFin du séminaire

Présentation des conférences :

    Plénière 1

  • Stratégies proactives : L’alliance de la résolution de problème et de « l’intelligence led policing » – SPAL

La plénière portera sur la mise en place du modèle d’Équipe de Coordination Opérationnelle. Ce modèle mise sur une meilleure compréhension de l’environnement dans lequel œuvre le service de police afin d’anticiper les problématiques, saisir les opportunités d’intervention et de choisir les stratégies ou les tactiques les plus efficaces pour agir. Ces stratégies, guidées par l’analyse et le renseignement, reposent sur l’hypothèse que la résolution de problème est efficace pour
répondre à des situations simples ou complexes. Le modèle demande que tous les niveaux de supervision soient imputables du déploiement des stratégies et qu’ils facilitent la communication bilatérale entre les diverses unités du service.

    Conférenciers :

  • Martin Valiquette, lieutenant-détective du Bureau d’analyse et renseignements criminels (SPAL)
  • Marie-Ève Diotte, analyste stratégique du Bureau d’analyse et renseignements criminels (SPAL)
  • Stéphanie Pion-Rivard, sergente, Section prévention et actions stratégiques (SPAL)
  • Sylvain Stringer, inspecteur, Surveillance du territoire (SPAL)
    Plénière 2

  • Regard sur la légalisation du cannabis à des fins récréatives : Facteurs à considérer – SQ

Dans le cadre de cette conférence, l’auteure survole les grandes lignes du projet de loi C-45, déposé en avril 2017 par le gouvernement fédéral du Canada, afin de permettre un accès légal au cannabis et de contrôler sa production, sa distribution et sa vente. En se basant sur ses
travaux de même que l’expérience des États du Colorado et de Washington, elle propose une analyse du nouveau cadre réglementaire et de ses impacts sur la sécurité publique, particulièrement sur les organisations policières.

    Conférenciers :

  • Valérie Beauregard, Ph. D., Analyste stratégique, Sûreté du Québec
    Plénière 3

  • Lancement et présentation interactive du nouveau site web du Réseau Intersection
    Animation :

  • Francis Lanouette, Directeur du Service de police intermunicipal Thérèse de Blainville et Président du Réseau Intersection accompagné de Michel Soutière, coordonateur et Martin Gervais responsable du support technologique web du Réseau Intersection.

Ateliers offerts :

    Atelier 1

  • L’itinérance, regard policier sur ses faces cachées

Mieux comprendre et reconnaître les éléments prédisposant un individu à se retrouver en situation d’itinérance ou à risque d’itinérance permet d’optimiser les actions policières. L’objectif étant d’être des intervenants proactifs ayant une lecture juste de l’environnement et pouvant
intervenir en amont de la problématique afin d’éviter les débordements de nature sociale et/ou criminelle.

    Conférencières :

  • Karine Picard, sergente et coordonnatrice aux relations avec la communauté MRC Maskoutains, Sûreté du
    Québec
  • Cindy Walford, agente en intervention de crise (SPAL)
    Atelier 2

  • Éducaloi – La Loi sur le système de justice pénale pour adolescents et la communication claire et efficace du droit

Cet atelier, présenté par Éducaloi, vous permettra de revoir certains concepts clés de la LSJPA et d’aborder les défis de la vulgarisation de l’information juridique. Des outils et des ressources vous seront présentés pour rejoindre plus efficacement les adolescents et leurs parents.

    Conférencière :

  • Élizabeth Sigouin, avocate et spécialiste en vulgarisation juridique, Éducaloi
    Atelier 3

  • #GARDEÇAPOURTOI

Le phénomène du sextage est de plus en plus présent dans les écoles et la gravité des conséquences sur les jeunes a incité le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) à agir de façon préventive auprès de cette clientèle. C’est ainsi que le SPVG a développé un programme de prévention innovateur, dans le but de prévenir les infractions criminelles reliées à la pornographie juvénile et au partage d’images intimes chez nos adolescents. Deux partenaires importants se sont associés au SPVG, soit le Directeur des poursuites criminelles et pénales et le Centre d’aide et de lutte contre les agressions de l’Outaouais.

Le SPVG a choisi de sortir des sentiers battus ainsi que faire de la prévention par, pour et avec les jeunes. Lors de cet atelier, les différentes étapes de développement et les choix stratégiques qui soutiennent #GARDEÇAPOURTOI vous seront présentés. Les 7 outils diversifiés et complémentaires qui permettent d’aborder la problématique du « sextage » dans sa globalité vous seront également exposés.

    Conférencières :

  • Isabelle Plante, chef de la Division recherche, développement et stratégie organisationnelle (SPVG)
  • Myriam Houde, agente de recherche et de développement en police communautaire (SPVG)
  • Sandrine Poulin, agente à la Section résolutions et actions préventives de quartier (SPVG)
    Atelier 4

  • Groupe Contact

Le fait que les jeunes se regroupent n’est pas un phénomène nouveau. Mais comment intervenir lorsque ces groupes se retrouvent impliqués dans une dynamique criminelle. L’intervention par « groupe contact », vise l’information et la sensibilisation, des parents de ces jeunes afin de les soutenir et les outiller. Cette démarche permet aux écoles, aux services de police, aux intervenants et aux parents d’intervenir de manière concertée auprès des jeunes. Le but de cette
rencontre est d’agir en PRÉVENTION seulement. Cet aspect est clairement souligné aux parents en début de séance.

Cette séance d’information a un fort impact psychologique, autant sur le jeune que sur le parent. Cette technique demande beaucoup de préparation, mais elle est peu coûteuse pour l’organisation et peut s’appliquer à une multitude de situations.

    Conférencières :

  • Mélanie Côté, directrice adjointe de l’école secondaire Jacques-Rousseau de Longueuil
  • Geneviève Laflamme, agente de la Section prévention et actions stratégiques (SPAL)
  • Nancy Parent, agente de renseignement du Bureau d’analyse et renseignements criminels (SPAL)
    Atelier 5

  • Troque ton ticket – Programme d’éducation et sensibilisation à la sécurité à vélo

L’initiative du Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) est une première en Amérique du Nord. Le concept, inspiré d’un programme développé en Europe, a été proposé par Me Daniel Gauthier, procureur-chef à la Cour Municipale de Longueuil. Le programme mis en place par le SPAL offre aux cyclistes contrevenants la possibilité d’obtenir le retrait de leur constat d’infraction en participant activement à une séance d’éducation et de prévention en matière de sécurité à vélo. Celle-ci vise non seulement à informer les cyclistes sur les lois applicables, mais aussi à adopter des comportements sécuritaires lors de leurs déplacements.

Dans cet atelier, vous pourrez expérimenter une partie de la séance d’éducation ainsi que connaître les démarches à entreprendre pour mettre en place le service dans votre municipalité.

En parallèle à la mise en œuvre de ce programme, une campagne de sensibilisation portant sur le sujet a été déployée sur le territoire grâce, notamment, à la collaboration de la Société de l’assurance automobile du Québec.

    Conférenciers :

  • Me Daniel Gauthier, procureur-chef de la cour municipale de la Ville de Longueuil
  • Daniel Côté, capitaine à l’Unité de support à la communauté (SPAL)
  • Éric Poirier, agent de la Section prévention et actions stratégiques (SPAL)
    Atelier 6

  • Prévenir l’exploitation sexuelle et le partage d’image intime

Rencontrez l’organisme, la Maison de jeunes Kekpart et l’initiative de concertation de la Table jeunesse Samuel-de-Champlain, le projet « Sexualité et Influence $ », offrant des services en lien avec le phénomène d’exploitation sexuelle et les risques importants d’affiliation à des gangs de
rue.

Le programme « Sans P ni E » de la Maison Kekpart offre l’animation d’un atelier de sensibilisation et de prévention au sujet de l’exploitation sexuelle en milieux scolaires (ou autres) ; l’atelier « Si j’avais su… » de Sexualité et Influence $ aborde quant à lui la notion de consentement sexuel, du partage de matériel intime et de ses répercussions auprès des jeunes et des parents en milieux scolaires et communautaires.

    Conférencières :

  • Isabelle Lepage, chargée de projet à la Table Jeunesse Samuel-de-Champlain
  • Marie-France Lamarche, coordonnatrice de projets pour la Maison de jeunes Kekpart
  • Fannie Perras, agente de la Section prévention et actions stratégiques (SPAL)
    Atelier 7

  • Prévenir l’intimidation et la violence en milieu scolaire, un partenariat développé avec la Croix-Rouge

L’atelier se développera en trois temps : d’abord un bref historique du programme de prévention de I’intimidation développé par la Croix-Rouge canadienne dans I‘Ouest canadien et l’évaluation de son impact. Par la suite, la conférencière de la Croix-Rouge canadienne Madame Nathalie Tremblay nous parlera plus en profondeur du programme et des outils s’y rattachant. Enfin, le conférencier Martin Charron, sergent à la Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville parlera de l’implantation de ce programme au sein des écoles secondaires desservies par la Régie, des avantages identifiés de ce programme ainsi que de l’expérience concluante du partenariat établi entre la Croix-Rouge et la Régie

    Conférencier :

  • Martin Charron, sergent aux communications et développement organisationnel de la Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville
  • Nathalie Tremblay, coordonnatrice du programme Éducation au respect de la Croix Rouge canadienne