Québec, 7 septembre 2020 – Le Réseau Intersection est fier d’annoncer l’arrivée d’Opération Nez-rouge parmi ses nombreux membres spécialisés en sécurité routière. Avec ses programmes, Opération Nez rouge s’est donné la mission de valoriser, par une approche citoyenne non moralisatrice, l’adoption d’un comportement responsable dans toutes situations de facultés affaiblies, en offrant un service de raccompagnement accessible et confidentiel dispensé par et pour la communauté, dont les retombées financières profitent à des organismes locaux dédiés à la jeunesse ou au sport amateur.

Opération Nez-rouge pilote trois différents programmes de sensibilisation à la consommation responsable et à la sécurité routière, soit :

C’est notre tournée : une conférence interactive offerte gratuitement en entreprise qui a pour objectif de promouvoir la modération dans la consommation d’alcool et de prévenir la conduite avec les facultés affaiblies auprès des travailleurs, consommateurs et parents.

Tournée Party sans déraper : un programme qui vise à sensibiliser les jeunes de 16 à 24 ans à l’importance d’agir de façon responsable en matière de consommation d’alcool et de conduite avec les facultés affaiblies.

Et la conférence Bouclez-la ! qui vise à sensibiliser les jeunes et le grand public aux dangers de la vitesse excessive et à l’importance d’utiliser la ceinture de sécurité. Au cours de cette conférence, les participants assistent à une simulation d’accident réalisée au moyen d’une voiture-tonneau.

« J’accueille chaleureusement Opération Nez-rouge à titre de nouveau membre du Réseau Intersection. Un ajout très cohérent auprès des membres du Réseau dans le cadre des activités de sensibilisation et de prévention en sécurité routière. » Francis Lanouette, président du Réseau Intersection.

MONTRÉAL, 1er juillet 2020 – Le Réseau Intersection, lieu d’échanges, de partage de réflexions et de connaissances en matière de police communautaire et de prévention de la criminalité est fier d’annoncer la conclusion d’une entente d’une durée de 5 ans avec le Centre international de la prévention de la criminalité (CIPC).

 

Ensemble, le Réseau Intersection et le CIPC, pourront poursuivre leurs échanges, l’établissement de liens, de support dans la recherche en prévention de la criminalité et de promotion de la culture policière de proximité, qui est incontournable. L’apport important des deux organisations est significatif et cette entente contribuera favorablement au perfectionnement des meilleures pratiques policières dans le domaine de la prévention du crime et de l’approche communautaire.

 

« Nos missions et valeurs étant en complémentarités, favorisent ce partenariat étroit. Nos intérêts communs de recherche et de partage entre nos deux organisations sont très bénéfiques et l’officialisation de ce partenariat en est un des plus positifs, j’en suis vraiment très heureux. » de dire, Francis Lanouette, président du Réseau Intersection.

 

« Depuis plusieurs années le CIPC et le Réseau intersection collaborent et participent à des projets mutuels. Nos valeurs et missions communes de prévention de la criminalité, réseaux d’échange et de concertation font de nous des partenaires naturels. Je suis heureuse de pouvoir compter sur le Réseau Intersection comme nouveau membre officiel du CIPC. » – Ann Champoux, Directrice générale du CIPC.

 

Tel que décrit à son site Web « La mission du CIPC est de soutenir le développement et la mise en œuvre de politiques, de programmes et de projets pratiques et efficaces visant à réduire la criminalité et la délinquance dans les communautés, les villes et les autres collectivités territoriales, et à renforcer le sentiment de sécurité. » « Le CIPC fait la promotion de pratiques d’Europe, d’Amérique latine et du Nord, d’Afrique, et d’autres régions du monde. Reposant sur des bases solides, elles ont été élaborées à partir de minutieuses analyses faites en partenariat sur les problèmes et solutions possibles, et de connaissances relatives aux pratiques efficaces, aux difficultés de mise en œuvre et aux moyens d’y répondre. »

 

Le Réseau Intersection a pour mission d’élaborer, de concrétiser et de promouvoir un modèle québécois de police qui s’appuie sur les composantes de l’approche communautaire en mobilisant les acteurs concernés en vue de prévenir la criminalité et de sécuriser les milieux de vie.

Un nouveau partenaire financier s’ajoute au Réseau Intersection. Il s’agit d’UNI coopération financière qui est la marque de commerce des caisses populaires acadiennes, un regroupement de caisses populaires néo-brunswickoises (Canada).

Le président du Réseau Intersection, Francis Lanouette mentionnait que « C’est avec une grande joie que nous accueillons UNI coopération financière, nouveau partenaire qui appuiera le Réseau Intersection dans la promotion de l’approche de police communautaire au sein de la francophonie canadienne »

Également, le Directeur de la Force Policière Edmundston, Alain Lang, soulignait que « Les quatre corps policiers francophones du Nouveau-Brunswick sont fiers d’annoncer que La Coopération Financière UNI vient de se joindre, en tant que partenaire financier, au Réseau Intersection pour les trois prochaines années. La Coopération Financière UNI est déjà très impliquée dans la communauté du Nouveau-Brunswick et a bien voulu démontrer son appui aux programmes de police communautaire des corps policiers de Bathurst, Edmundston, B.N.P.P et Grand-Sault.  Les corps policiers du Nouveau-Brunswick désirent remercier La Coopération Financière UNI pour leur appui et contribution. »

Plus que jamais, le Réseau Intersection est la référence dans le domaine de l’approche de police communautaire au sein de la francophonie canadienne et son développement est en plein essor au Canada.

25 mai 2020 — C’est avec beaucoup de fierté que nous vous annonçons l’arrivé du Service de police de Grand Sudbury au sein du réseau Intersection.

Comptant près de 30% de franco-Ontariens, la ville de Grand Sudbury se positionnait en tête des priorités d’expansion du Réseau Intersection en Ontario. Préconisant une approche de police communautaire, le chef de police de Grand Sudbury, Paul Pedersen, affirme sur le site internet du Service que « le modèle de police repose entre autres sur un engagement commun envers la sécurité et le bien-être des collectivités. Il souligne non seulement l’importance de l’engagement communautaire, mais aussi de l’innovation et des partenariats de collaboration. »

C’est dans le cadre de ces engagements communs que le Réseau Intersection accueille avec tant d’enthousiasme le Service de police de Grand Sudbury au sein de sa grande famille policière.

Monsieur Lanouette rappelle que l’expansion du réseau au sein de la francophonie canadienne a débuté en 2018 par l’arrivée des forces policières situées dans la région acadienne du Nouveau-Brunswick. « Il est important de poursuivre la promotion du Réseau Intersection et je suis très heureux de compter sur le Service de police de Grand Sudbury afin d’enrichir nos échanges des bonnes pratiques en matière de police communautaire ».

23 avril 2020 – C’est à travers des orientations de partenariat durable avec l’ensemble des corps policiers que le Réseau Intersection fait la promotion de l’approche de police communautaire et de proximité depuis plus de 25 ans. C’est dans le cadre de la continuité de ces orientations que le président du Réseau Intersection, monsieur Francis Lanouette, annonce fièrement l’arrivée de deux (2) nouveaux membres en l’occurrence, l’Unité permanente anticorruption – UPAC et la Sécurité publique Uashat mak Mani-Utenam.

L’ajout de ces nouveaux membres apportera une diversité dans le partage de bonnes pratiques en matière de prévention et de lutte contre la corruption ainsi qu’assurer des milieux de vie sécuritaires propices au développement social et économique.

Notons qu’à ce jour, le Réseau Intersection compte au sein de ses membres, trente-deux (32) organisations policières québécoises, la Gendarmerie royale du Canada, trois (3) services policiers ferroviaires, six (6) corps policiers de la région des maritimes et sept (7) corps policiers autochtones.

Pour une première édition en 2020, le Réseau Intersection innove, une fois de plus, en accueillant un comité organisateur composé de quatre hôtes soit : la Sûreté du Québec – District Nord, et trois organisations policières autochtones : le Corps de police régional Kativik, le Corps de police des Abénakis et le Service de police de Wendake.

Dans ce contexte, le terme « Diversités » est ici présenté au sens large et fait référence entre autres, aux diversités des quatre services de police hôtes, des organisations policières en général, des partenaires, des différentes expertises qui les composent et qui font leurs forces. Qu’elles soient praticiennes ou opérationnelles, territoriales, culturelles ou linguistiques, ces dernières vont teinter les enjeux de la criminalité et de la sécurité quotidienne sur lesquels nous sommes appelés à nous mobiliser.

Les richesses de nos racines font le lien avec la symbolique du dernier séminaire, font également référence aux allégories utilisées par les communautés autochtones dans leur quotidien, tout comme elles se rattachent à notre histoire réciproque et commune. Ces racines sont le socle des pratiques gagnantes de la police actuelle et de l’expertise partagée dans le cadre du séminaire. Elles s’étendront aux réflexions sur la police de l’avenir.

Dans cet esprit, le thème proposé s’inscrit également en réponse à la question suivante tirée du Livre vert sur la police : « Serait-il opportun de favoriser un développement accru de l’approche de police communautaire? »

Réservez ces dates à vos agendas respectifs. La période d’inscription ouvrira bientôt !

CANDIDATURES PRIX

Le Réseau Intersection a pour mission de développer, de concrétiser et de promouvoir un modèle québécois de police qui s’appuie sur les composantes de l’approche de police communautaire en mobilisant les acteurs concernés afin de prévenir la criminalité et de rendre sécuritaires les milieux de vie québécois.

Un des moyens de promouvoir cette approche est de souligner l’excellence des initiatives, projets ou programmes mis de l’avant par les services policiers et ce, par la remise de Prix d’Excellence Intersection, Intersection Award of Excellence

Guide_PRIX_INTERSECTION_2020

2020 Intersection Award of Excellence Guide english

Lors du Séminaire Intersection / MSP 2019, il a été annoncé qu’en 2020, un Prix Intersection en Sécurité Routière, Road Safety Intersection Award sera offert par la Société de l’assurance automobile du Québec. Ce prix vise à souligner des projets soutenant la mission de la SAAQ qui est de protéger les personnes contre les risques liés à l’usage de la route et d’améliorer les comportements sur le réseau routier.

Guide_PRIX_INTERSECTION_Sécurité_routière_2020

Application guide Road Safety Intersection Award 2020 SAAQ english

Également, pour une troisième année, le Prix Jean Langevin, Jean Langevin Award, sera décerné à une personne dont l’ensemble des réalisations constitue un apport au développement et à la promotion de l’approche de police communautaire.

Guide de candidature Jean Langevin 2020

Application Guide Jean Langevin Award 2020 v-engish

Ainsi, la période de dépôt de candidatures est maintenant ouverte et ce, jusqu’à vendredi 19 juin 2020.

Tous les guides de candidatures sont disponibles via notre bibliothèque du Réseau.

Meilleures des chances à tous !

Le Séminaire Intersection / MSP 2020 aura lieu les 15 et 16 octobre à l’École Nationale de Police du Québec.

Nous serons reçus par la Sûreté du Québec – District Nord, le Service de police de Wendake, le Corps de Police Régional de Kativik et le Corps de Police des Abénakis sous le thème:

Diversité, richesses de nos racines, pratiques gagnantes :

Réunies devant les enjeux de la prévention

Réservez ces dates à vos agendas respectifs. La période d’inscription ouvrira bientôt ainsi que le dépôt des candidatures pour les Prix Excellence Intersection, Prix en sécurité routière de la SAAQ et le Prix jean Langevin.

Au plaisir de vous y retrouver !

Le 5 décembre avait lieu le 2e séminaire Intersection Belgique. Félicitations à la Zone de police de Gaume qui s’est vue décerner le prix québécois Intersection pour son projet « On flashe aussi dans ma rue ».

Martin Charron représentait Monsieur Francis Lanouette, président du Réseau Intersection Québec. Monsieur Charron a eu l’honneur de remettre ledit prix aux instigateurs de ce projet et d’accorder une entrevue à tvcom Brabant Wallon.

Voici le lien afin de visionner l‘entrevue à tvcom Brabant Wallon

 

Nicolet, le jeudi 17 octobre 2019 — Lors du Séminaire Intersection / MSP 2019, le Réseau Intersection a remis un prix Jean Langevin afin de récompenser une personne pour l’excellence de l’ensemble de son travail, à faire connaître l’importance du travail accompli dans la compréhension, l’application et le développement du modèle de police communautaire, deux Prix d’Excellence Intersection 2019 à des organisations policières afin de souligner l’excellence de leurs initiatives, projets ou programmes mis de l’avant de concert avec le milieu. Le jury a également remis le Prix Intersection de la Caisse Desjardins des policiers et policières pour souligner l’utilisation efficace de la méthode de résolution de problèmes soumis par les étudiants en techniques policières du Québec dans le cadre de leurs travaux scolaires.

Catégorie « Partenariat »

« Projet XOX », réalisé par le Service de police de Châteauguay, la Régie intermunicipale de police de Roussillon, la maison d’hébergement l’Égide et le centre d’aide aux victimes d’actes criminels (CAVAC) Montérégie a remporté un Prix d’Excellence Intersection 2019 dans la catégorie « Partenariat ». Ce projet de prévention innovateur a pour objectif principal de promouvoir les relations saines dans un contexte amoureux. Les étudiants du 4e secondaire sont invités à vivre une expérience virtuelle interactive à l’aide d’une tablette électronique. Lors du visionnement, l’adolescent est amené à faire une prise de conscience sur ses comportements en répondant à des questions. Cet outil démontre le cycle de la violence ainsi que les conséquences possibles auprès des personnes touchées. Grâce à cet outil, le policier accompagné d’un intervenant, anime des ateliers dans les écoles afin de sensibiliser, d’outiller et de prévenir la violence dans les relations amoureuses.

 

Dans la même catégorie « RABASKA », soumis par le poste de la MRC de la Vallée de l’Or de la Sûreté du Québec en collaboration avec service aide et traitement en apprentissage social de l’Abitibi-Témiscamingue et la maison d’hébergement Alternative pour elle à Rouyn-Noranda ont reçu un Prix d’Excellence Intersection 2019. RABASKA est un modèle de gestion des risques d’homicide conjugal/intrafamilial. Il permet de maximiser la collaboration entre les différents partenaires en matière de violence conjugale lors d’une situation à haut risque d’homicide intrafamilial suivi ou non d’un suicide. RABASKA est basé sur un outil d’appréciation du risque d’homicide intraconjugal (langage commun), validé par la recherche, et la formation/sensibilisation continuent des intervenants clés des milieux d’intervention en violence conjugale. Par la tenue de cellules de crise ou de plans d’intervention concertés, il permet d’agir rapidement, avec ou sans levée de la confidentialité, pour protéger des vies et aider toutes les personnes impliquées.

 

Finaliste catégorie « Partenariat »

Le projet « ASSUME » du Service de Police de Granby a reçu une mention à titre de finaliste du Prix d’excellence Intersection 2019. Pour amener la sensibilisation à un autre niveau et avoir un impact significatif sur le comportement des jeunes et leurs responsabilités sur la route, le projet ASSUME vise à impliquer les jeunes dans la création de publicités et de slogans sur les thèmes touchant particulièrement la sécurité routière chez les jeunes conducteurs (vitesse, texto, facultés affaiblies). La création de tels outils visuels devait être accrocheuse pour les jeunes et répondre aux critères d’évaluation pédagogiques dans leurs cours respectifs. Les projets ont été ensuite soumis à l’évaluation de leurs pairs lors du Salon « Prévenir avant que ça arrive ». Les meilleurs travaux ont été diffusés auprès de tous les élèves des écoles secondaires de la Commission scolaire du Val-des-Cerfs. De plus, une diffusion sur les médias sociaux a aussi été réalisée en collaboration avec les partenaires au projet et les médias locaux.

 

Finaliste catégorie « Prévention »

Le projet « Préven-Quête » du Service de Police de Laval en collaboration avec Immersia, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Laval (CISSSL), le Centre d’aide aux victimes d’actes criminels (CAVAC) de Laval, la Maison de Lina, la Maison l’Esther, Mesures alternatives jeunesse de Laval (MAJL), Centre de prévention et d’intervention pour victimes (CPIVAS) et AS Lévesque, a reçu une mention à titre de finaliste du Prix d’excellence Intersection 2019. Le projet Préven-Quête est un jeu de quête immersif qui permet de faire vivre aux jeunes de 14 à 25 ans une expérience inoubliable et du même coup être sensibilisé à une problématique actuelle, la violence amoureuse. Ils sont invités à entrer dans l’univers d’un couple, Abigaël et Adam. Ils ont le rôle de jouer soit le frère ou la sœur d’Abigaël et de la protéger. Ils reçoivent un Face time de Thalia. Inquiète de sa meilleure amie, elle les envoie en mission… Accompagnés d’intervenants et de 1 policier, 5 à 6 les jeunes entrent dans une vraie roulotte de camping. Ils doivent travailler en équipe afin de trouver 7 preuves qui leur indiqueront si leur relation amoureuse est saine ou malsaine. Ils ont 30 minutes chronométrées avant que le couple revienne de leur randonnée. Ils prendront conscience que la violence existe mais parfois subtile. Toucher, ressentir et partager avec ses pairs sont au rendez-vous !

 

Prix Jean Langevin

Le Réseau Intersection annonçait la création du Prix Jean Langevin en 2017. Ce prix est remis annuellement vise à récompenser une personne pour l’excellence de l’ensemble de son travail, à faire connaître l’importance du travail accompli dans la compréhension, l’application et le développement du modèle de police communautaire partout au Québec et à faire rayonner l’application de l’approche communautaire. Cette année, la sergente Danielle Abel-Normandin du Service de police de la ville de Montréal a reçu ce prix.

 

 

Prix de la relève de la Caisse Desjardins des policiers et policières

Dans cette catégorie, les étudiants en techniques policières du CÉGEP de Trois-Rivières se sont démarqués en proposant un projet de résolution de problèmes visant à sensibiliser la population dans le cadre de la problématique des fraudes amoureuses.

 

 

 

 

 

Remis depuis 1996, le Prix d’excellence Intersection vise à récompenser un ou des projets contribuant à développer et à promouvoir l’approche de police communautaire. Les projets doivent porter sur une des quatre composantes de l’approche de police communautaire, formulées à l’intérieur de la politique ministérielle : « Vers une police plus communautaire ». Il s’agit du rapprochement avec les citoyens, du partenariat, du renforcement des mesures préventives et de l’application d’une méthode de résolution de problèmes.

Organisé par le Service de Police de la ville de Gatineau, le Séminaire Intersection / MSP 2019 s’est déroulé les 17 et 18 octobre sous le thème « UNE PRÉVENTION INNOVANTE ET DYNAMIQUE AU QUOTIDIEN : Un engagement sans frontières pour la sécurité citoyenne »et a réuni plus de 250 participants.

Lors de la soirée reconnaissance, il a été annoncé fièrement que la Sûreté du Québec district Nord, l’Inspecteur-chef Ginette Séguin, le Corps de police de Wendake, le directeur Jean Duchesneau, le Corps de police régional de Kativik, le directeur Jean-Pierre Larose et le Corps de police des Abénakis, le directeur Éric Cloutier accueilleront la 27e édition du Séminaire Intersection en 2020 à l’ENPQ.

 

Le 16 mai dernier, dans le cadre du colloque annuel de l’association des directeurs de police du Québec, le président du réseau Intersection profitait de cette tribune pour féliciter à nouveau la Sûreté du Québec et le Service de police de Sherbrooke à titre de  récipiendaires du prix d’excellence intersection édition 2018. Il profitait de l’occasion pour remettre au directeur-général par intérim de la SQ Mario Bouchard ainsi qu’au directeur du Service de police de Sherbrooke Danny McConnell une plaque  soulignant les projets récompensés soit, la mise en place du poste de police communautaire mixte autochtone par la SQ ainsi que la création du projet CodeBars par Sherbrooke.