Montréal, le 21 décembre 2020 – C’est en toute reconnaissance du travail réalisé en ces temps de pandémie par vous tous, les membres du Réseau Intersection, que les coprésidents du Réseau, Francis Lanouette et Jean Duchesneau ont choisi de vous offrir de manière toute spéciale, leurs meilleurs vœux de Joyeux Noël et de Bonne Année 2021.

La technologie permet une forme de rapprochement en ces temps particuliers avec les personnes qui nous sont chères, sachez tous en profiter également pour être près des vôtres.

Santé et prospérité!

Montréal, mercredi le 25 novembre 2020 — Quelques jours précédant le webinaire Intersection / MSP 2020, le Réseau Intersection a remis un prix Jean Langevin afin de récompenser une personne pour l’excellence de l’ensemble de son travail, à faire connaître l’importance du travail accompli dans la compréhension, l’application et le développement du modèle de police communautaire, deux Prix d’Excellence Intersection 2020 ont été remis à des organisations policières afin de souligner l’excellence de leurs initiatives, projets ou programmes mis de l’avant de concert avec le milieu. Le jury a également remis le tout premier Prix Intersection en sécurité routière de la SAAQ, soulignant un projet soutenant la mission de la SAAQ qui est de protéger la personne contre les risques liés à l’usage de la route et d’améliorer les comportements sur le réseau routier.

Exceptionnellement cette année, en ces temps de pandémie, il n’y a malheureusement pas eu de remise de Prix de la Caisse Desjardins des policiers et policières. Ce prix est destiné aux étudiants en techniques policières du Québec. La pandémie Covid-19 a eu comme impact de restreindre les échanges avec divers intervenants permettant aux étudiants de compléter et partager leurs projets en résolution de problèmes.

 

PRIX EXCELLENCE

Projet Immersion – Service de Police de l’agglomération de Longueuil

Le Programme de développement professionnel – Immersion est, conformément à son fondement expérientiel et réflexif, destiné à développer chez les policiers et policières une connaissance plus nuancée des différents milieux avec lesquels ils sont amenés à interagir au quotidien, souvent en urgence. Saisir les zones grises inhérentes à de nombreux contextes est source d’une plus grande efficacité, ainsi que d’une plus grande capacité d’adaptation. Du 22 octobre au 21 novembre 2019, trente policiers et policières volontaires du Service de police de l’agglomération de Longueuil ont pris part à la première édition. En civil et sans arme, ils se sont immergés dans plusieurs milieux en lien avec l’itinérance, la santé mentale, le spectre de l’autisme, la pauvreté ou l’immigration. Le programme permet aux citoyens, organismes et institutions d’entrevoir la police sous un nouveau jour où le partage des réalités spécifiques à chacun mènera à une plus grande compréhension et au respect mutuel.

 

PRIX EXCELLENCE

Géolocalisation et nouvelles technologies, Risques élevés pour les victimes de violence conjugale

Sûreté du Québec

L’omniprésence des fonctions de géolocalisation et des différentes applications associées dans notre quotidien, marquent un tournant technologique important dans les dernières années. Bien que généralement inoffensives pour la grande majorité d’entre nous, une toute autre réalité est vécue par les victimes de violence conjugale pour lesquelles la géolocalisation est utilisée comme un outil de contrôle et de harcèlement particulièrement efficace. Pour répondre à ce phénomène émergeant, la Sûreté du Québec a mis sur pied un comité consultatif dans le but de produire des outils de prévention destinés aux services policiers, aux intervenantes en maisons d’hébergement pour femmes et aux victimes de violence conjugale. Ils visent à la fois à outiller les intervenants et intervenantes en contact avec les victimes de violence conjugale mais également les victimes elles-mêmes en les informant des dangers que peuvent représenter les nouvelles technologies et en leur fournissant des conseils pour assurer davantage leur sécurité.

La variété des outils produits tel que des affiches, dépliants, fiches multilingues, sont traduites en 16 langues, dont plusieurs langues autochtones. Il y a également des fiches de conservation de la preuve et des fiches d’interventions policières tout disponibles gratuitement.

PRIX INTERSECTION EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE DE LA SAAQ

Jesuiscourtois.com – Régie de Police du Lac des Deux-Montagnes

Au cours de l’été 2018, lors de patrouilles à vélo, des agents de la Régie de Police du Lac des Deux-Montagnes ont constaté d’importantes lacunes en ce qui a trait à l’identification et au respect des passages pour piétons situés dans les villes de Deux-Montagnes et de Sainte-Marthe-sur-le-Lac et dans les municipalités de Pointe-Calumet et de Saint-Joseph-du-Lac, du territoire desservi.

À la suite de quoi, en août 2018, ces patrouilleurs ont créé le projet « Jesuiscourtois.com » afin de sensibiliser automobilistes, piétons et cyclistes quant à leurs obligations respectives à ces passages.

Les modifications apportées au Code de la sécurité routière dernièrement favorisent le changement des habitudes des automobilistes en ce qui concerne le partage de la route entre cyclistes et piétons. Cela a d’ailleurs grandement motivé la décision d’aller de l’avant avec ce projet en prévention de la sécurité routière.

De plus, Régie de Police du Lac des Deux-Montagnes considère qu’il a le devoir d’agir à titre de leader afin de réunir les partenaires concernés et prendre les mesures nécessaires pour favoriser ce vent de changement.

 

PRIX JEAN LANGEVIN

Le Réseau Intersection annonçait la création du Prix Jean Langevin en 2017. Ce prix est remis annuellement vise à récompenser une personne pour l’excellence de l’ensemble de son travail, à faire connaître l’importance du travail accompli dans la compréhension, l’application et le développement du modèle de police communautaire partout au Québec et à faire rayonner l’application de l’approche communautaire. Cette année le récipiendaire du prix est Martin Gervais, bénévole au Réseau Intersection depuis 2013 et actif bénévolement auprès des services de police et organismes communautaires depuis plus de trente ans.

__________________________

 

Remis depuis 1996, le Prix d’excellence Intersection vise à récompenser un ou des projets contribuant à développer et à promouvoir l’approche de police communautaire. Les projets doivent porter sur une des quatre composantes de l’approche de police communautaire, formulées à l’intérieur de la politique ministérielle : « Vers une police plus communautaire ». Il s’agit du rapprochement avec les citoyens, du partenariat, du renforcement des mesures préventives et de l’application d’une méthode de résolution de problèmes.

Organisé par le Réseau Intersection, le Webinaire Intersection / MSP 2020 s’est déroulé le 25 novembre sous le thème « Policiers, communicateurs en prévention : Communication efficace et adaptée au public visé » et a réuni plus de 250 participants.

Tel que convenu, l’an dernier, lors du 26e Séminaire Intersection / MSP 2019, il a été annoncé fièrement que la Sûreté du Québec district Nord, l’Inspecteur-chef Ginette Séguin, le Corps de police de Wendake, le directeur Jean Duchesneau, le Corps de police régional de Kativik, le directeur Jean-Pierre Larose et le Corps de police des Abénakis, le directeur Éric Cloutier accueilleront la 27e édition du Séminaire Intersection maintenant reporté en 2021 et aura lieu à l’ENPQ sous le thème « Diversités, richesses de nos racines, pratiques gagnantes : Réunies devant les enjeux de la prévention »

 

Info : Nathalie Vallée

Réseau Intersection

514-654-0614

Wendake, le 23 novembre 2020 – Le conseil d’administration du Réseau Intersection a entériné, à l’unanimité, la nomination du directeur du Service de police de Wendake, Jean Duchesneau, à titre de coprésident du conseil d’administration du Réseau Intersection. Monsieur Duchesneau occupera ainsi le même rôle que l’actuel président Francis Lanouette, qui pour sa part agit à titre de représentant des services de police québécois, tandis que monsieur Duchesneau agira à titre de représentant des services de police autochtones du Québec.

« C’est avec beaucoup de fierté que j’ai accepté cette coprésidence du Réseau Intersection. L’approche de police communautaire et de proximité est au cœur de la réalité des corps policiers autochtones. Cette réalité, doit être connue et partagée », explique Jean Duchesneau.

Pour une première fois depuis la création du Réseau Intersection en 1993, cette coprésidence nouvellement instituée, assurera le rayonnement et la communication fluide avec tous les corps policiers du Québec, tel que précisé dans les objectifs de notre plan stratégique 2019-2020.

Jean Duchesneau a terminé sa formation en techniques policières, le 14 juin 2002 et, dès le lendemain, a aussitôt débuté comme policier-patrouilleur à Wendake. Il a occupé des postes tel que sergent-détective, enquêteur en prêt de service à l’UMECO-A et à la Sûreté du Québec (ACCÈS-TABAC). Il a joué un rôle d’adjoint au directeur du Service de police de Wendake et depuis novembre 2017, il en est le directeur.

Détenteur d’un certificat en gestion des organisations (gestion policière) en 2013, il a également reçu au cours de sa carrière le Prix Cristal lors du 11e gala des prix policiers du Québec. Depuis 2017, il a été nommé à titre de représentant sur divers comités tel que, le conseil d’administration du Réseau Intersection, le comité consultatif clients ENPQ et le comité des pratiques policières au Québec. Au sein de tous ces comités, il agit à titre de représentant des corps de police autochtones au Québec. Il est également secrétaire-trésorier sur le comité exécutif de l’Association des directeurs de police des premières Nations et Inuits du Québec.

« C’est un honneur et un privilège qui m’est accordé aujourd’hui. J’ai une chance inouïe de coprésider le Réseau Intersection avec mon collègue et ami Jean Duchesneau. C’est également un signal clair du conseil d’administration du Réseau et de ses membres de l’importance qu’ils accordent à la réconciliation. », de dire Francis Lanouette.

« Les approches policières peuvent faire partie de la réconciliation et de la guérison, en respectant les valeurs, les cultures et l’autodétermination des peuples autochtones. L’inclusion des principes autochtones dans les approches de sécurité et de bien-être sera bénéfique non seulement pour les communautés autochtones, mais aussi pour toutes les collectivités du Canada. »  Extrait du rapport du Conseil des académies canadiennes, 2019. Vers la paix, l’harmonie et le bien-être : Les services de police dans les communautés autochtones. Ottawa (ON) : Comité d’experts sur les services de police dans les communautés autochtones, Conseil des académies canadiennes.

Toutes nos félicitations à Jean Duchesneau, coprésident du Réseau Intersection !

Québec, 7 septembre 2020 – Le Réseau Intersection est fier d’annoncer l’arrivée d’Opération Nez-rouge parmi ses nombreux membres spécialisés en sécurité routière. Avec ses programmes, Opération Nez rouge s’est donné la mission de valoriser, par une approche citoyenne non moralisatrice, l’adoption d’un comportement responsable dans toutes situations de facultés affaiblies, en offrant un service de raccompagnement accessible et confidentiel dispensé par et pour la communauté, dont les retombées financières profitent à des organismes locaux dédiés à la jeunesse ou au sport amateur.

Opération Nez-rouge pilote trois différents programmes de sensibilisation à la consommation responsable et à la sécurité routière, soit :

C’est notre tournée : une conférence interactive offerte gratuitement en entreprise qui a pour objectif de promouvoir la modération dans la consommation d’alcool et de prévenir la conduite avec les facultés affaiblies auprès des travailleurs, consommateurs et parents.

Tournée Party sans déraper : un programme qui vise à sensibiliser les jeunes de 16 à 24 ans à l’importance d’agir de façon responsable en matière de consommation d’alcool et de conduite avec les facultés affaiblies.

Et la conférence Bouclez-la ! qui vise à sensibiliser les jeunes et le grand public aux dangers de la vitesse excessive et à l’importance d’utiliser la ceinture de sécurité. Au cours de cette conférence, les participants assistent à une simulation d’accident réalisée au moyen d’une voiture-tonneau.

« J’accueille chaleureusement Opération Nez-rouge à titre de nouveau membre du Réseau Intersection. Un ajout très cohérent auprès des membres du Réseau dans le cadre des activités de sensibilisation et de prévention en sécurité routière. » Francis Lanouette, président du Réseau Intersection.

MONTRÉAL, 1er juillet 2020 – Le Réseau Intersection, lieu d’échanges, de partage de réflexions et de connaissances en matière de police communautaire et de prévention de la criminalité est fier d’annoncer la conclusion d’une entente d’une durée de 5 ans avec le Centre international de la prévention de la criminalité (CIPC).

 

Ensemble, le Réseau Intersection et le CIPC, pourront poursuivre leurs échanges, l’établissement de liens, de support dans la recherche en prévention de la criminalité et de promotion de la culture policière de proximité, qui est incontournable. L’apport important des deux organisations est significatif et cette entente contribuera favorablement au perfectionnement des meilleures pratiques policières dans le domaine de la prévention du crime et de l’approche communautaire.

 

« Nos missions et valeurs étant en complémentarités, favorisent ce partenariat étroit. Nos intérêts communs de recherche et de partage entre nos deux organisations sont très bénéfiques et l’officialisation de ce partenariat en est un des plus positifs, j’en suis vraiment très heureux. » de dire, Francis Lanouette, président du Réseau Intersection.

 

« Depuis plusieurs années le CIPC et le Réseau intersection collaborent et participent à des projets mutuels. Nos valeurs et missions communes de prévention de la criminalité, réseaux d’échange et de concertation font de nous des partenaires naturels. Je suis heureuse de pouvoir compter sur le Réseau Intersection comme nouveau membre officiel du CIPC. » – Ann Champoux, Directrice générale du CIPC.

 

Tel que décrit à son site Web « La mission du CIPC est de soutenir le développement et la mise en œuvre de politiques, de programmes et de projets pratiques et efficaces visant à réduire la criminalité et la délinquance dans les communautés, les villes et les autres collectivités territoriales, et à renforcer le sentiment de sécurité. » « Le CIPC fait la promotion de pratiques d’Europe, d’Amérique latine et du Nord, d’Afrique, et d’autres régions du monde. Reposant sur des bases solides, elles ont été élaborées à partir de minutieuses analyses faites en partenariat sur les problèmes et solutions possibles, et de connaissances relatives aux pratiques efficaces, aux difficultés de mise en œuvre et aux moyens d’y répondre. »

 

Le Réseau Intersection a pour mission d’élaborer, de concrétiser et de promouvoir un modèle québécois de police qui s’appuie sur les composantes de l’approche communautaire en mobilisant les acteurs concernés en vue de prévenir la criminalité et de sécuriser les milieux de vie.

Un nouveau partenaire financier s’ajoute au Réseau Intersection. Il s’agit d’UNI coopération financière qui est la marque de commerce des caisses populaires acadiennes, un regroupement de caisses populaires néo-brunswickoises (Canada).

Le président du Réseau Intersection, Francis Lanouette mentionnait que « C’est avec une grande joie que nous accueillons UNI coopération financière, nouveau partenaire qui appuiera le Réseau Intersection dans la promotion de l’approche de police communautaire au sein de la francophonie canadienne »

Également, le Directeur de la Force Policière Edmundston, Alain Lang, soulignait que « Les quatre corps policiers francophones du Nouveau-Brunswick sont fiers d’annoncer que La Coopération Financière UNI vient de se joindre, en tant que partenaire financier, au Réseau Intersection pour les trois prochaines années. La Coopération Financière UNI est déjà très impliquée dans la communauté du Nouveau-Brunswick et a bien voulu démontrer son appui aux programmes de police communautaire des corps policiers de Bathurst, Edmundston, B.N.P.P et Grand-Sault.  Les corps policiers du Nouveau-Brunswick désirent remercier La Coopération Financière UNI pour leur appui et contribution. »

Plus que jamais, le Réseau Intersection est la référence dans le domaine de l’approche de police communautaire au sein de la francophonie canadienne et son développement est en plein essor au Canada.

25 mai 2020 — C’est avec beaucoup de fierté que nous vous annonçons l’arrivé du Service de police de Grand Sudbury au sein du réseau Intersection.

Comptant près de 30% de franco-Ontariens, la ville de Grand Sudbury se positionnait en tête des priorités d’expansion du Réseau Intersection en Ontario. Préconisant une approche de police communautaire, le chef de police de Grand Sudbury, Paul Pedersen, affirme sur le site internet du Service que « le modèle de police repose entre autres sur un engagement commun envers la sécurité et le bien-être des collectivités. Il souligne non seulement l’importance de l’engagement communautaire, mais aussi de l’innovation et des partenariats de collaboration. »

C’est dans le cadre de ces engagements communs que le Réseau Intersection accueille avec tant d’enthousiasme le Service de police de Grand Sudbury au sein de sa grande famille policière.

Monsieur Lanouette rappelle que l’expansion du réseau au sein de la francophonie canadienne a débuté en 2018 par l’arrivée des forces policières situées dans la région acadienne du Nouveau-Brunswick. « Il est important de poursuivre la promotion du Réseau Intersection et je suis très heureux de compter sur le Service de police de Grand Sudbury afin d’enrichir nos échanges des bonnes pratiques en matière de police communautaire ».

23 avril 2020 – C’est à travers des orientations de partenariat durable avec l’ensemble des corps policiers que le Réseau Intersection fait la promotion de l’approche de police communautaire et de proximité depuis plus de 25 ans. C’est dans le cadre de la continuité de ces orientations que le président du Réseau Intersection, monsieur Francis Lanouette, annonce fièrement l’arrivée de deux (2) nouveaux membres en l’occurrence, l’Unité permanente anticorruption – UPAC et la Sécurité publique Uashat mak Mani-Utenam.

L’ajout de ces nouveaux membres apportera une diversité dans le partage de bonnes pratiques en matière de prévention et de lutte contre la corruption ainsi qu’assurer des milieux de vie sécuritaires propices au développement social et économique.

Notons qu’à ce jour, le Réseau Intersection compte au sein de ses membres, trente-deux (32) organisations policières québécoises, la Gendarmerie royale du Canada, trois (3) services policiers ferroviaires, six (6) corps policiers de la région des maritimes et sept (7) corps policiers autochtones.

Pour une première édition en 2020, le Réseau Intersection innove, une fois de plus, en accueillant un comité organisateur composé de quatre hôtes soit : la Sûreté du Québec – District Nord, et trois organisations policières autochtones : le Corps de police régional Kativik, le Corps de police des Abénakis et le Service de police de Wendake.

Dans ce contexte, le terme « Diversités » est ici présenté au sens large et fait référence entre autres, aux diversités des quatre services de police hôtes, des organisations policières en général, des partenaires, des différentes expertises qui les composent et qui font leurs forces. Qu’elles soient praticiennes ou opérationnelles, territoriales, culturelles ou linguistiques, ces dernières vont teinter les enjeux de la criminalité et de la sécurité quotidienne sur lesquels nous sommes appelés à nous mobiliser.

Les richesses de nos racines font le lien avec la symbolique du dernier séminaire, font également référence aux allégories utilisées par les communautés autochtones dans leur quotidien, tout comme elles se rattachent à notre histoire réciproque et commune. Ces racines sont le socle des pratiques gagnantes de la police actuelle et de l’expertise partagée dans le cadre du séminaire. Elles s’étendront aux réflexions sur la police de l’avenir.

Dans cet esprit, le thème proposé s’inscrit également en réponse à la question suivante tirée du Livre vert sur la police : « Serait-il opportun de favoriser un développement accru de l’approche de police communautaire? »

Réservez ces dates à vos agendas respectifs. La période d’inscription ouvrira bientôt !

CANDIDATURES PRIX

Le Réseau Intersection a pour mission de développer, de concrétiser et de promouvoir un modèle québécois de police qui s’appuie sur les composantes de l’approche de police communautaire en mobilisant les acteurs concernés afin de prévenir la criminalité et de rendre sécuritaires les milieux de vie québécois.

Un des moyens de promouvoir cette approche est de souligner l’excellence des initiatives, projets ou programmes mis de l’avant par les services policiers et ce, par la remise de Prix d’Excellence Intersection, Intersection Award of Excellence

Guide_PRIX_INTERSECTION_2020

2020 Intersection Award of Excellence Guide english

Lors du Séminaire Intersection / MSP 2019, il a été annoncé qu’en 2020, un Prix Intersection en Sécurité Routière, Road Safety Intersection Award sera offert par la Société de l’assurance automobile du Québec. Ce prix vise à souligner des projets soutenant la mission de la SAAQ qui est de protéger les personnes contre les risques liés à l’usage de la route et d’améliorer les comportements sur le réseau routier.

Guide_PRIX_INTERSECTION_Sécurité_routière_2020

Application guide Road Safety Intersection Award 2020 SAAQ english

Également, pour une troisième année, le Prix Jean Langevin, Jean Langevin Award, sera décerné à une personne dont l’ensemble des réalisations constitue un apport au développement et à la promotion de l’approche de police communautaire.

Guide de candidature Jean Langevin 2020

Application Guide Jean Langevin Award 2020 v-engish

Ainsi, la période de dépôt de candidatures est maintenant ouverte et ce, jusqu’à vendredi 19 juin 2020.

Tous les guides de candidatures sont disponibles via notre bibliothèque du Réseau.

Meilleures des chances à tous !

Le Séminaire Intersection / MSP 2020 aura lieu les 15 et 16 octobre à l’École Nationale de Police du Québec.

Nous serons reçus par la Sûreté du Québec – District Nord, le Service de police de Wendake, le Corps de Police Régional de Kativik et le Corps de Police des Abénakis sous le thème:

Diversité, richesses de nos racines, pratiques gagnantes :

Réunies devant les enjeux de la prévention

Réservez ces dates à vos agendas respectifs. La période d’inscription ouvrira bientôt ainsi que le dépôt des candidatures pour les Prix Excellence Intersection, Prix en sécurité routière de la SAAQ et le Prix jean Langevin.

Au plaisir de vous y retrouver !